Qu’est ce que le Pranayama ?

photo de buzzle

 

Une petite devinette pour introduire le sujet: C’est la première chose et la dernière chose que nous faisons dans nos vies. La seule chose constante que nous avons tous en nous. Qui suis-je ?

Le Souffle !!

Ethymologiquement, le pranayama peut se définir comme l’extension du souffle via des techniques de contrôle de la respiration. Il est dérivé de deux mots sanskrits « Prana » et « ayama ». Là où « prana » signifie souffle, énergie, la force de vie, »ayama » signifie l’extension, l’expansion et la pause.

Mais le mot  « Prana » a plusieurs sens : Il désigne le souffle……..prana s’écrit,  dans ce cas, avec un petit « p », mais c’est également l’énergie subtile qui est  contenue dans l’univers, Prana s’écrit alors  avec un grand « P ». C’est la force de vie universelle ou l’énergie qui distingue les vivants des morts. Ce Prana existe dans tous les éléments : la nourriture, l’eau, la lumière solaire, l’air…..

La source la plus directe et immédiate de prana est le souffle – quand notre respiration cesse, nous mourons. Et, comme nous le verrons par la suite, la façon dont nous respirons a un effet puissant sur ce que nous ressentons.

En effet, avoir une « bonne respiration » permet d’absorber le prana. Le corps est ainsi imprégné de cette énergie de vie, ce qui lui permet un bon fonctionnement.

Par ailleurs, il a été découvert que la quantité et la qualité du prana et la façon dont il circule dans les nadis (canaux énergétiques subtils) déterminent l’état d’esprit de chacun. Lorsque le niveau du prana est élevé et que son débit est continu et régulier, l’esprit est calme, positif et enthousiaste. Cependant, les facteurs de stress du quotidien, les tensions et les habitudes physiques peuvent créer des obstacles physiques et énergétiques dans notre corps. Sans même s’en rendre compte, notre respiration peut devenir progressivement plus superficielle ou guindée, nous développons des schémas de respiration inconscients qui limitent le souffle et le prana. Cela entraîne alors de la tension, une augmentation des inquiétudes, de la peur, de l’incertitude, des conflits, et d’autres émotions négatives.

Ainsi il existe 8 pranayama ou exercices de respiration : Ujjayi, Soorya bhedana, Bhastrika, Sheetali, Seetkari, Bhramari, Plavini et Moorcha.., nous travaillons d’une part sur la libération de la respiration , mais nous travaillons également à laisser l’énergie de la vie circuler à travers le corps. Cela a pour effet de dynamiser, détendre et guérir le corps. C’est une augmentation et l’équilibre de l’énergie vitale dans notre système.

Les avantages du Pranayama 

La clé d’une vie saine et heureuse réside dans une bonne respiration. Lorsque nous occupons de notre respiration, cela nous amène au moment présent, augmente notre conscience de soi et apporte un sentiment de calme.

Pranayama va plus loin que la simple conscience de la respiration, en utilisant des rythmes et des techniques spécifiques, il nous apporte de nombreux avantages sur le plan mental, émotionnel et physique.

  • Calme l’esprit, réduit les soucis et les angoisses
  • Améliore la concentration et l’attention, en éliminant le brouillard cérébral
  • Augmente l’énergie, apporte de l’enthousiasme et de la positivité
  • Booste le système immunitaire
  • Rajeunit le corps et l’esprit
  • Peut même ralentir le processus de vieillissement (si,si..)

Les Bienfaits sur le Stress

Ce n’est d’aucun hasard si nous pouvons lire dans le TIME Health que le Pranayama : »C’est le moyen le plus rapide de se calmer ».  Il y a en effet un lien étroit entre nos modèles de respiration et nos états émotionnels. Nous respirons différemment lorsque nous sommes en colère, lorsque nous sommes excités, fatigués ou lorsque nous sommes nerveux. Et cela fonctionne aussi dans l’autre sens. Nous pouvons nous calmer ou nous énergiser en changeant nos habitudes de respiration. Même en prenant simplement le temps de consciemment prendre conscience de notre respiration, nous pouvons commencer à modifier nos états émotionnels.

Comment est votre souffle ?

Prenez un moment maintenant pour prendre conscience de votre respiration – est-elle profonde ou peu profonde, fluide ou saccadée?

Nous pouvons apprendre l’art de respirer en observant les nouveau-nés. Avez-vous vu leur estomac se lever et s’abaisser doucement pendant qu’ils inspirent et expirent?

La plupart d’entre nous respirent de la poitrine – une respiration si peu profonde envoie un signal au cerveau que tout n’est pas bien – nous sommes stressés. Alternativement, la respiration de l’abdomen stimule la respiration, assure un apport riche en oxygène au cerveau et signale que tout va bien.

Observez à nouveau votre souffle, maintenant que vous y réfléchissez depuis un moment – a t-il changé, peut-etre s’est-il installé, plus long, plus profond, plus fluide ?

…Et sur de petits pas feutrés de chat… je me retire pour vous préparer le prochain article sur les différentes techniques de Pranayama..car je suis certaine que vous avez grande envie de pratiquer !

Prenez soin de vous

Namaste

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.